Les plaquettes des écoles d'ingénieurs

Ce qu'il y a de plus intéressant dans le système éducatif français, ce sont les concours d'entrée aux grandes écoles. Non seulement les élèves, mais la majorité des personnes ayant quelque chose à faire dans ces concours sont stressées, à commencer par les directeurs d'écoles qui attendent avec impatience les meilleurs candidats. En temps normal, le stress est un frein à la créativité, mais ici il constitue un moteur puissant d'imagination. Effectivement, en réalité les plaquettes des écoles appartiennent à la littérature humoristique de qualité et il est temps de leur accorder ce statut.


De quoi il est question

Pour les candidats, les plaquettes des écoles sont plus ou moins l'unique source d'information sur les établissements qu'ils veulent intégrer. Il est donc normal que les écoles soignent particulièrement bien ces plaquettes puisque toute leur réputation future dépend de la qualité des élèves qui vont porter leurs diplômes. Or, tous les moyens sont bons pour séduire un élève de prépa qui n'a jamais vu autre chose que la tête du prof de maths et à qui il faut enfin expliquer la vie.

Deux sortes de plaquettes existent: les officielles, qui débutent souvent par le mot du directeur, et les plaquettes des élèves, communément appelées plaquettes alpha (parce que alpha signifie admissible dans le jargon du milieu).


Les plaquettes officielles
Le triangle d'or

Dans les plaquettes officielles, tout le monde s'efforce de montrer que l'école en question est la meilleure et que l'élève n'a pas d'autre alternative que de l'intégrer pour réussir dans la vie, et que refuser de l'intégrer rime avec échec total. Il y a toujours un mot d'introduction écrit par le directeur de l'établissement ou par le fondateur ou encore mieux: par un PDG friqué, ancien élève de l'école. Le message de cette introduction est toujours assez peu clair, mais c'est fait de telle façon qu'il est dificile de s'en rendre compte. Pour détourner l'attention de l'élève, ces discours d'introduction félicitent l'élève de son existence, puis mettent en avant une théorie récente sur le lien entre l'éducation et le reste des réalités de la société capitaliste. Le plus souvent on montre la foi en l'avenir technologique qui ne sera atteint que grâce aux élèves-ingénieurs, véritable élite de l'humanité:

“Dans un monde où l'évolution technologique s'accélère, l'ISMRA-ENSI de Caen doit être un partenaire dynamique du monde industriel en proposant un ensemble de formations donnant au futur ingénieur toutes les compétences techniques et humaines nécessaires pour relever les défis de demain.”
Le triangle d'or
Vision du fameux triangle.

Président de l'administration de Philips semi-conducteurs France

Comme par hazard ce lien, ce partenariat dynamique a l'air de s'effectuer de façon optimale dans la région où est l'école. Cela est toujours douteux, alors on tente de mettre en avant d'autres particularité plaisantes de la régions comme la mer. Et vu que la meilleure défense, c'est l'attaque, les écoles qui se situent loin de la mer tentent d'attirer l'élève par une autre qualité de la région (qui est toujours assez douteuse):

“Dans un rayon de 400km autour de Strasbourg se trouve une bonne partie du potentiel scientifique et technologique européen.”

Mais il arrive qu'il n'y ait vraiment rien. Dans ce cas on improvise en donnant les horaires de train
Ecole - Soucoupe
Cette école se transforme en soucoupe volante pendant la nuit, alors qui pourrait douter de sa beauté.
pour atteindre le reste de la France:

“Une ville phare dans une région pilote, à quelques 7 heures de l'Angleterre, à moins de 2h30 de Paris, à quelques battements d'ailes de Lyon, Marseille, Rennes, Ajaccio, Londres, Francfort...”

plaquette de l'ENSI de Caen

Pour appuyer cette stratégie, on hésite pas à mettre en place de théories géométriques complexes:

“L'Alsace, avec le Bade-Wutemburg et la Suisse, constituent le fameux Triangle d'Or de la Recherche (TOR) couronné par 4 prix Nobel.”

Cela ne serait pas aussi grave si le concept du triangle n'était pas utilisé partout où il y trois éléments. Statistiquement, une plaquette sur deux contient un concept triangulaire et la moitié de ces concepts sont stupidement imagés:

“Plaçons les futurs ingénieurs dans le triangle d'or: Enseignement -Recherche - Industrie.”

Président de CPE Lyon

Les rédacteurs de ces plaquettes ou les directeurs d'écoles veulent sûrement
Masquage du manque d'esthétisme
Quand l'école est moche, il reste encore la possibilité de présenter le croquis de l'architecte.
utiliser des formes géométriques connues par les élèves, telles que le triangle d'or, mais ils font ainsi preuve d'ignorance, parce que la géométrie ne fait plus partie des programmes de prépa depuis longtemps.

Il n'est pas impossible qu'une analyse plus précise et plus psychologique de cette tendance montrerait que les directeurs d'écoles qui rédigent ces théories tiennent tellement au triangle uniquement parce qu'ils sont traumatisés par leur
Ecole moderne
La même école: nature
Tout consiste à présenter le même bâtiment moche comme moderne et comme lieu agréable. Des étudiants dynamiques par-ci, des petites fleurs par là, et le tour est joué.
expérience du lycée où on arrêtait pas de leur apprendre ce qu'était le commerce triangulaire entre l'Europe, l'Afrique et l'Amérique au moyen âge.
Supra-conducteur boosté
Certaines écoles prétendent faire de la lévitation de supra-conducteur.

Après le mot d'introduction, il faut montrer que l'école est belle, et que l'on y enseigne du pointu; parce qu'un élève de prépa ne sait évidemment pas encore que l'ingénieur ne va jamais au fond des choses et que le superflu est sa devise.

En pratique, un effort énorme est fait pour embellir les locaux et le cadre de vie autour de l'école (et il faut dire que dans la majorité des cas, il y en a besoin). Plusieurs techniques sont connues. Certains utilisent des prises de vue nocturnes ou artistiques où on ne voit pas grand chose, d'autres se contentent de publier un des magnifiques croquis de l'architecte qui a conçu le bâtiment (qui est toujours plus beau que la réalité).
Super TP avec tout le matériel
Dans cette école, les élèves peuvent se filmer en train de faire un TP.
Mais les plus habiles arrivent, en utilisant plusieurs prises de vue, à présenter le même bâtiment moche en même temps comme moderne et comme cadre apaisant. L'INT aussi a su choisir la bonne période et la bonne journée pour prendre en photo le forum avec toutes les plantes vertes et les fleurs de printemps.

Les locaux étant magnifiés, il faut dire quelque chose sur ce qu'il y a dedans. Pour séduire les élèves plutôt techniques et qui ont encore l'habitude de vouloir comprendre le pourquoi des choses et donc espèrent le continuer en école d'ingénieur
Sourire payé
Si vous ne le saviez pas encore, le boulot d'informaticien consiste à sourire bêtement devant un écran pour donner l'impression que tout ce qui se passe à l'intérieur est évident.
on montre le matériel le plus compliqué disponible à l'école avec des élèves super motivés en train de l'utiliser. Il est courant de faire un montage photo pour donner l'impression que tous les outils sont dans tous les labos en même temps et que tout est géré par ordinateur qui est justement en train d'imprimer quelque chose sur une imprimante couleur également présente sur la table, comme ça tout le monde est content. Il est aussi fréquent d'insérer des photos provenant du CERN ou d'autres centres de recherche avancés, pour faire croire que les élèves-ingénieurs participent aux découvertes les plus Einsteiniennes lors de leur cursus.

Des fois, le sourire des élèves en train d'effectuer un TP est tellement énorme que l'on se demande quel était le montant du chèque que l'élève a encaissé. Et ce n'est pas tout; pour les personnes qui n'aiment pas tellement le technique, on tente
Smiling
Modern smiling
Le directeur de l'ESIGETEL a compris que pour communiquer une bonne image de son école, il faut adopter un sourire professionnel. Le fait que certains groupes de musique ont réussi à percer uniquement grâce à un tel sourire montre que c'est une excellente stratégie.
de séduire par d'autres équipements comme les cantines, les machines à café ou les ascenseurs. Evidemment, on ne donne pas d'images à l'appui, cela serait trop flagrant. Mais revenons au sourire. Il est vrai que c'est est un procédé publicitaire très efficace. Beaucoup de personnages célèbres se sont basés sur la qualité du sourire. On peut par exemple remarquer, que dans tous les domaines, les présidents savent très bien sourire, quand il le faut.

En effet, les directeurs d'écoles entrent ici encore une fois en scène. Le contexte consiste en un accord avec une université étrangère (pour montrer l'esprit d'ouverture de l'école) ou une chambre de commerce dans le pire des cas, mais le but est clair: arriver à insérer un super-sourire dans la plaquette.

D'autres détails de ce genre ont leur importance. Il n'est pas par exemple superflu de rappeler que les plaquettes comportent toujours le même nombre photos de filles que de garçons et la qualité de ces photos permet parfois d'émettre des doutes quant à la provenance des filles. Compte tenu des proportions réelles dans les écoles d'ingénieurs, cela frôle la fausse publicité.
Schéma boosté qui n'apprend pas grand chose
Pour rendre la compréhension du cursus la plus agréable, on utilise plein de couleurs, des flèches dynamiques et un fond distrayant.

Ce qui est sûr c'est qu'il y a un réel complexe des écoles quant à la motivation des élèves-ingénieurs (et ce n'est pas un complexe sans réalité derrière). La meilleure solution pour y remédier dans les plaquettes qui a pour l'instent été trouvée semble être d'y insérer des exemples de réussites d'anciens élèves que l'on juge exemplaires:

“Quand je suis rentré à l'ENSIMAG, j'étais passionné par la programmation, quand je suis sorti, je l'étais encore et je le suis toujours.”

Chercheur chez HP
Evolution surprenante
L'élève en prépa ne sait pas encore qu'au cours de sa vie son salaire peut augmenter, donc on le lui rappelle.

Quand l'école ne dispose pas de tels exemples, il ne lui reste qu'à trouver un théoricien inconnu pour qu'il émette un conseil philosophique qui semble essentiel:

“Mobilité et Courage - Il faut être prêt à s'adapter à des situations très différentes, à bouger, géographiquement et sur des thèmes d'études très différents.”

Co-créateur du CNET

Une fois l'école bien décrite
Echange international
Démonstration de la dimension internationale d'une école dans sa plaquette officielle.
au niveau inutile, on explique enfin ce qu'on y enseigne. Mais on tâche à ne pas trop s'étaler là-dessus parce qu'on risque d'ennuyer l'élève de prépa qui en a marre de la théorie. Généralement on essaye de faire un graphique très beau avec beaucoup de couleurs résumant le cursus, mais on évite à
Voyage en Arabie Saudite
Les élèves de l'ENSIETA effectuent un voyage de fin d'études en Arabie Saoudite.
tout prix de préciser le contenu de chaque matière enseignée.

Pour soulager l'élève qui prend peur avec tous ces noms de matières compliqués, on lui précise le salaire d'embauche moyen qu'il va avoir s'il intègre l'école. Et comme cela ne suffit pas, on lui précise qu'après plusieurs années d'expérience, son salaire va augmenter.

Le salaire, c'est une chose, le prix des écoles privées une chose complétement différente.
Plaquette à 500 francs l'unité
L'EPITA coûte plus de 40000 francs par an et on dit souvent que sa plaquette en vaut déjà 500. En effet, il serait difficile de trouver un support plus plastique et plus épais. Mais il est vrai que l'informaticien-pirate est vraiment très beau, ici.
En moyenne, les écoles privées coûtent 30000 francs par an. La politique des plaquettes est bien entendu de ne dévoiler la somme qu'à l'avant-dernière page sous la rubrique “informations pratiques”. Il reste à voir pour qui elles sont pratiques. Il n'y a que l'EFREI qui ose admettre que c'est un peu beaucoup. Comme l'élève de prépa n'a pas encore remarqué l'existence de banques on peut prendre un air de soulagement:

“Fort heureusement, les élèves des grandes écoles peuvent obtenir des prêts bancaires à des taux réduits, avec des différés d'amortissement particulièrement longs.”

Directeur de l'EFREI
Feuille de choux
Centrale Paris préfère communiquer sur l'absence de communication. Sa plaquette officielle est une feuille de journal mal photocopiée avec une bibliothèque inconnue.

En même temps on attire l'attention sur le fait que l'école bénéficie d'une ouverture internationale. On affiche généralement des Japonais ou des Chinois pour montrer que ce caractère international n'est pas que du vent. Le plus souvent on met en avant le fait qu'un stage peut s'effectuer en Grande Bretagne, aux USA voire en Allemagne, sauf pour ENSIETA (Ecole Nationale Supérieur d'Ingéniérie des Etudes et Techniqeus d'Armement) qui envoie les étudiants là où sont les clients potentiels: en Arabie Saoudite (on se demande que va-t-on leur vendre).

Pour finir,
Photo sur la plaquette officielle
L'ENSIMAG est tellement fière de la montagne dans son logo, qu'elle n'hésite pas à faire de la plaquette officielle une revue de ski. Le skieur est sur la page “Contacts” ce qui laisse à supposer que pour contacter l'école, il faut se rendre sur les pistes.
il ne faut pas oublier de remarquer que le style général de la plaquette, la qualité du papier (chez l'EPITA, c'est presque du plastique d'un millimètre d'épaisseur) et d'autres critères comparables influent énormément sur le choix du candidat, alors les écoles s'adaptent. Les écoles
Logo bien ciblé
Logo ou montagne?
de Grenoble ont compris que c'est la montagne leur principal atout et donc les plaquettes ressemblent plutôt à des pubs pour le ski alpin. Il n'y a que Centrale Paris qui a parié uniquement sur sa réputation et a fait l'effort de rendre sa plaquette la plus moche possible.

Comme cerise sur le gâteau, il existe une école où le directeur doit être en même temps le proffesseur de marketing, puisqu'à la dernière page on apprend qu'il y a un cadeau à gagner si on intègre leur école: une mallette d'électronicien.

Les plaquettes officielles sont donc très drôles. En voulant faire trop bien, les écoles
Le ridicule marketé
Pour attirer des élèves, les écoles n'hésitent plus à mettre en oeuvre une stratégie marketing.
tombent dans le caricatural. Et après tous ces efforts pour fournir la meilleure plaquette, imaginez que le directeur découvre qu'il ne peut pas l'imprimer:

“Mademoiselle, Monsieur, l'ENSEEG est en rupture de stock de plaquettes officielles car la Société de communication chargée de l'édition de ces plaquettes se trouve brutalement déficiente.”

Directeur de l'ENSEEG

Le chargé de l'impression, le pauvre, il a du être licencié!

Les plaquettes alpha

A la différence des plaquettes officielles, les élèves ont le droit de tout dire dans leurs plaquettes. Mais si on regarde bien, cette liberté ne sert à rien, puisque toutes les plaquettes alpha sont les mêmes. En résumé, on y voit les acteurs principaux des promotions actuellement dans l'école qui revendiquent le “soûlage de gueule”, la grasse matinée et font la promotion des clubs qui existent dans l'école. Chaque sujet a droit à quelques pages de petits articles écrits par des personnes différentes et accompagnés de photos d'étudiants en train de s'amuser comme ils peuvent.

Les plaquettes les mieux réussies sont celles où les élèves formalisent toutes ces activités en faisant des schémas
Super plan des études
Les plaquettes alpha comporte chacune au moins un schéma qui explique au taupin (élève de prépa) comment se passe une dure journée de travail. Ce schéma de l'ENSIEG est l'un des mieux réussis.
super théoriques. Sinon cela reste assez peu original:

“TU VEUX EN PROFITER AU MAXIMUM, viens à l'INT”

La grasse matinée suppose sécher les cours et comme cela doit être impossible à comprendre pour les élèves de prépa, on tente de donner des preuves: des photos d'amphis vides, etc... En faisant cela, on se moque un peu de taupins.

En effet, selon beaucoup de personnes, il est assez naturel de sécher les cours de prépa, surtout en 5/2. Et même si ce n'est pas le cas, il ne faut pas résumer la vie à la prépa. La majorité des élèves de prépa pouvaient se permettre de ne pas trop s'investir dans les cours de Lycée avant le bac et donc la grasse matinée n'est pas un concept nouveau. Compte tenu de cela, la première plaquette de ce type passe bien, la deuxième aussi, mais quand à chaque fois que l'élève de prépa ouvre une plaquette et tombe sur les mêmes explications,
La réalité des TPs
A l'ENSERG, les élèves n'aiment à priori pas trop les Tps, surtout s'il s'agit d'électronique. Et ils en font leur devise de rebelles, puisque c'est la couverture de leur plaquette alpha.
c'est comme un cours répétitif qu'on finit par sécher.

Les explications concernant le cursus étant finies, on passe au campus en général et surtout à la résidence respective de chaque école. L'INT a la Maisel, ce qui n'est pas très joli comme nom, mais en fait c'est bien le but: la résidence doit avoir le nom le plus dégueulasse pour qu'on voit bien que ce sont des étudiants qui y vivent. Prenez par exemple “La Meuh”... peut-on imaginer qu'il s'agit d'une maison de retraite?

Chaque résidence a ensuite des avantage et des inconvénients. Selon la plaquette de l'INT:

“Le campus de l'INT, c'est mieux qu'à la maison.”

Mais le week-end tout le monde qui peut rentre chez lui...

Viennent enfin les textes de présentation des clubs et associations. Ceux-là sont écrits par les clubs eux-mêmes. Comme chaque club veut être original mais ne connaît pas ce que vont écrire les autres, le résultat
La star des amphis
Au sud de la France, les amphithéâtres ne sont jamais vides. Mais le vériable héros n'est pas vraiment le professeur.
est x fois la répétition du même texte. En gros les éléments indispensables sont: dire qu'on est les plus cools, dire que le club est le meilleur, dire que les soirées au club sont meilleurs que toute autre chose, dire qu'on aime l'alcool, utiliser le plus de mots du jargon de l'école, inclure un petit dictionnaire de ce jargon à la fin, commencer par “si tu aimes”, finir par “alors viens chez nous”:

“A Minet, on est trop cool. Bon d'accord, on a plein de boutons, des grosses lunettes, y a tout le monde à l'INT qui nous traite de têtards. Mais faut pas croire: on a plein d'amis! Même qu'ils nous écrivent tout le temps, pour savoir pourquoi en réinstallant quatre fois Windows sur lui-même ça marche plus, ou alors pourquoi leur imprimante ne marche pas. Et ils nous invitent chez eux pour qu'on bidouille tout, et c'est sympa, on s'incruste des heures et à la fin ils nous aiment (et même que souvent c'est des filles, et donc c'est trop le bon plan d'être à Minet). (...) et comprendre pourquoi les soirées au local Minet sont parfois plus chaudes qu'au foyer (...).”

Plaquette alpha de l'INT
résidence au nom horrible
Plus le nom de la résidence est nul, mieux c'est, parce que cela lui donne encore plus le statut de résidence d'étudiants cools.

Et de la même façon que dans la plaquette officielle, un accent est mis sur le fait qu'il y a des super-nanas partout sur le campus. Si on se fiait aux plaquettes, on aurait tendance à croire qu'il n'y a qu'elles. Il y a une seule école où les filles sont tellement rares que même dans la plaquette on les méprise, et il ne faut dire que c'est pire que si on en parlait pas du tout:

“Le club Nett: L'absence de règles au club Nett n'est pas un problème. Disposant d'une dizaine d'ordinateurs sous Linux, le club Nett répondra à toutes tes attentes, et ceci sans pertes (de données). En revenant du foyer vers 3h du matin, vous pourrez renverser vos bières, les claviers sont en sphaigne. Mais le club Nett, ce n'est pas qu'un service Internet 12/24. Le club Nett vous permet également de faire de la gym, du vélo, de l'escalade, de l'équitation... tout en restant sûr(e) de soi. Bref si quelques jours par mois, tu ne sais que faire, viens donc faire un tour au club Nett!”

ENS Mécanique
Comment attirer l'attention
Et de deux
L'exhibitionnisme des jeunes ingénieurs n'est pas un phénomène isolé. Il a toujours été présent partout. Si on faisait une étude à échelle européenne, on se rendrait compte que le phénomène coïncide avec les pays où la pudeur est très développée. On pourrait alors dire que ces exhibitionnistes sont en fait des gens respectables qui ne font que combattre leur complexes par une thérapie de choc.
Microtechniques de Besançon

Les filles, elles se taisent; elles acceptent souvent le fait que ces jeunes ingénieurs ne comprennent même pas que leurs textes se situent très bas. Dans une seule des 150 plaquettes on sent un début de révolte:

“Club «On va tous les matter»: Vous n'êtes pas sans avoir remarqué la proportion étouffante des articles écrits par des mecs pour des mecs dans cette plaquette. Nous on dit stop à tout ça. Notre faible effectif ne reflète pas notre réelle supériorité. Les relations garçon-filles à l'ENAC c'est un peu comme un marché capitaliste ultra-libéral: les filles, c'est la demande, les garçon, c'est l'offre. Il en résulte quoi? Inflation! Cela nous permet donc d'acquérir des mecs d'une qualité honorable et d'une obéissance dans bornes. En effet la classe extrême à l'ENAC c'est d'être une fille. (Ils aiment se faire fouetter.)”

En résumé, à part le texte précédent, les textes de présentation des clubs restent très naïfs en dépit de l'effort qui est fait pour y introduire de l'ironie. Et les BdEs ne passent pas à côté de cette naïveté:

“La Société Géniale: parce que la société est vraiment géniale. Lui c'est le client. Il est étudiant à l'ENSI-Caen. Il pense qu'il à bien fait de passer par le parc, qu'il a bien fait d'ouvrir un compte à la banque en face de l'école. Elle, c'est la banquière. Elle est contente de rencontrer
Ancienne élève ingénieur
Oui, ça aussi, c'était dans une plaquette!
plein de petits jeunes avec des sous. Elle pense qu'elle a bien fait d'être leur partenaire, de leur offrir pleins d'avantages, et des sous quand ils ouvrent des compte. Ils se disent que la société est vraiment géniale. faites comme nous, à la rentrée conjuguez vos talents avec la Société Générale.”

All Sexe, la gentille trésorière

Il est également intéressant de noter le fait que les écoles qui possèdent les plaquettes officielles les plus sobres ont des plaquettes alpha d'autant plus boostées. Par exemple la plaquette alpha des Mines de Paris contient 100 pages d'infos inutiles. Elle a même un nom qui contient une faute d'orthographe: “Abatage”. (De manière générale, il faut remarquer que le niveau du français n'est vraiment pas bon. D'ailleurs, les textes sont ici reproduits avec les fautes de grammaire certifiées d'origine.)

Conclusion

On voit que ce que ne fait pas la plaquette officielle, la plaquette alpha s'en charge. Les deux plaquettes sont donc en symbiose pour appâter le taupin avec des conneries équivalentes. Le problème est que vu que toutes les écoles font pareil, le choix ne peut se faire que sur ces conneries, et donc ça s'auto-entretient au cours des années. En effet, plus qu'ailleurs encore, dans les écoles d'ingénieurs, on peut se rendre compte que l'intelligence et la connerie peuvent tout à fait coexister.

Etude réalisée pendant les concours d'entré aux grandes écoles d'ingénieur 2000. Environ 150 plaquêtes analysées.

zdarmanet.net